La forme, la santé, la beauté par les plantes !

le blog de Brigitte Cesana

Hyperactivité de l’enfant, l’algue bleue AFA (Klamath) un remède naturel

| 1 Commentaire

L’hyperactivité et l’algue bleue AFA (algue Klamath)

 

Un enfant hyperactif est un enfant dont l’activité motrice est augmentée et désordonnée, accompagnée d’impulsivité, de réactions agressives et de troubles de l’attention qui perturbent son efficience scolaire.

Ces troubles doivent être en décalage net par rapport à l’âge et au niveau de développement de l’enfant pour qu’on puisse parler d’hyperactivité.

Plusieurs termes sont employés pour désigner l’hyperactivité :

- syndrome hyperkinétique

- dysfonction cérébrale minime

- troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

L’hyperactivité se rencontre partout dans le monde et dans toutes les classes sociales. C’est une maladie de plus en plus médiatisée mais encore mal reconnue. Pour preuve, il existe encore très peu de centres spécialisés dans le traitement et l’accueil des enfant hyperkinétiques.

On estime aujourd’hui que l’hyperactivité affecte entre 3 et 6 % des enfants d’âge scolaire avec une prépondérance chez les garçons, mais les filles souffrant de TDAH sont plus difficiles à diagnostiquer. La majorité des enfants hyperactifs (70 %) garderont ce syndrome à l’âge adulte.

Quelles sont les causes de l’hyperactivité ?

Les problèmes de comportements des enfants hyperactifs sont d’ordre neurologiques. Le dysfonctionnement cérébral résulte en fait d’un trouble biochimique quantitatif qui concerne les neurotransmetteurs : manque de sérotonine et excés de dopamine.

 

Comment la consommation d’AFA (algue Klamath) peut aider les enfants hyperactifs ?

Le Dr Taylor est l’un des pionniers de la chimie du cerveau impliquée dans le déficit d’attention.

Père de trois enfants atteints d’hyperactivité/déficit d’attention, il est l’auteur du premier livre fournissant de nombreux détails sur cette pathologie et la vie de famille : The Hyperactive Child and the Family. Il a écrit onze ouvrages, plus de soixante articles dans des revues et bulletins professionnels et plus de 250 documentations sur l’enseignement créatif.

Le rapport  « ALGAE AD/HD CONNECTION » rappelle les facteurs nutritionnels souvent négligés associés à l’hyperactivité et au déficit d’attention et décrit comment l’AFA (l’algue Klamath) offre ces éléments essentiels. Sont mentionnées en outre les substances potentiellement neurotoxiques qui doivent être évitées avec des enfants ayant des besoins spécifiques. Plus de trente-six références scientifiques sont citées dans ce rapport remarquable.

 

Voici les résultats  de 3 études qui ont porté sur des enfants consommant l’algue AFA (algue Klamath) :

 

  • Harvard, Massachusetts – Center for Family Wellness

Claudia Jarratt et son équipe (1997) ont mené une étude de référence portant sur 142 enfants consommant entre 0,5 g et 1 g d’AFA par jour durant dix semaines.

Principale découverte : les parents et les enseignants ont fait état d’améliorations significatives des comportements « à problèmes » des enfants dans 10 des 11 catégories utilisant l’échelle d’évaluation d’Achenbach :

•  Amélioration des compétences sociales avec les pairs

•  Réduction de l’anxiété et des syndromes dépressifs

•  Comportement moins ergoteur, autoritaire et exigeant

•  Meilleure capacité à suivre les instructions et à se concentrer sur les tâches

 

  • Nicaragua – Universidad Centro Americana

Sevulla et Aguirre (1995) ont étudié 1 567 écoliers ayant reçu chaque jour pendant six mois 1 gramme d’AFA pour leur thèse de doctorat. Il a été noté :

•  Une augmentation de 54% de participation en classe  a été rapportée par les enseignants.

•  Une augmentation de 21% de présence en classe a été enregistrée.

•  D’une manière globale, des améliorations physiques  (cheveux, peau et santé générale) ont été observées.

•  Le classement de l’école portant sur les épreuves académiques standard est passé du plus bas au plus haut, et ce au niveau national.

Principale découverte : une amélioration spectaculaire de 81% des résultats scolaires des enfants a été rapportée.

 

  • Sierra Vista, AZ – The Stillwell Learning Center

Jeffrey Bruno, Ph.D., Joe-Jo Gittelman et Barry Tuchfeld, Ph.D. (1998) ont mené une étude portant sur 31 enfants engagés dans un programme de lecture spécial et consommant soit 1,5 g d’AFA, soit 3 g d’AFA,  soit pas d’AFA du tout par jour durant trois mois.

Il a été constaté :

•  Des améliorations comportementales significatives sur l’échelle d’évaluation de Conners remplie par les parents et les enseignants

•  Une augmentation de 40% du score moyen des enfants concernant la mémoire

•  Une augmentation de 40% du score moyen des enfants  concernant la concentration

•  Une augmentation spectaculaire de la fréquentation des cours dirigés

•  Une réduction générale des symptômes physiques et des plaintes

Principale découverte : Les groupes AFA ont montré  une réduction significative des niveaux toxiques d’aluminium, niveaux qui sont notamment liés à des difficultés d’apprentissage.

 

On peut donc en déduire que la consommation d’AFA (algue Klamath) a été très bénéfique à tous les enfants en général et tout particulièrement aux enfants hyperactifs ou à problèmes.


Le lac Klamath et son algue

Le lac Klamath et son algue

Vous souhaitez plus d’informations sur l’algue AFA ?

Vous pouvez me joindre au 06 28 08 89 74

Ou par mail : brigitte.cesana@gmail.com

 

Références :

– Sevulla, I. et Aguirre, N. :  Study On The Effects Of Super Blue Green® Algae, Universidad Centro Americana, Nicaragua, 1995

– Jarratt, C., et al : The Children and Algae Report, The Center for Family Wellness, Harvard, MA, 1997

– Bruno, J., Gittelman, J. et Tucheld, B. : Improved Cognition, Behavior and Health in Children Eating Blue Green Algae. Soumis à publication, 1998

- The Children and Algae Report (rapport sur les enfants et les cyanobactéries AFA)

Publié par : The Center for Family Wellness

 

 

 

 

Un Commentaire

  1. Bonjour
    Mon fils de 5 ans souffre de troubles du comportement (hyperactivité, hyperémotivité, trouble d’opposition avec provocation, grande anxiété, bégaiement apparu suite à la naissance de sa sœur..) qui font penser à un tdah. Son comportement est difficile à vivre en famille et à l’école depuis toujours. Des sa naissance j’ai constaté qu’il était « à part ». Je pratique la parentalité positive et essaie de manger bio et peu sucré mais rien n’y fait. Je cherche une solution naturelle. Que me conseillez- vous? Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.

*