La forme, la santé, la beauté par les plantes !

le blog de Brigitte Cesana

A propos

 

 

AFA (APHANIZOMENON FLOS AQUAE, ALGUE BLEUE AFA, KLAMATH)

 

COMPOSITION NUTRITIONNELLE DE L’ALGUE BLEUE AFA (KLAMATH)

  • 13 protéines,  5 nucléotides, des mucopolymères.
  • Tous les acides aminés essentiels, semi-essentiels et la plupart des acides  aminés non essentiels.
  • Des nucléoprotéides,  structures de base de l’ADN et ARN.
  • De nombreux peptides, dont les neuropeptides qui renforcent et réparent les cellules nerveuses.
  • Tout un spectre d’hormones végétales, de pigments oxygénants et antioxydants, précurseurs des vitamines, des enzymes et coenzymes :
  • Du bêta carotène (provitamine A) :  l’Algue Bleue en contient 10 fois plus que les carottes.
  • De la lutéinezeaxanthine, du lycopène et de l’aphanine, un caroténoïde unique à cette espèce.
  • De la chlorophylle : les algues en possèdent le taux le plus élevé de tous les aliments connus. Son pouvoir thérapeutique est due à sa capacité de stocker l’énergie solaire. En outre, sa grande ressemblance avec l’hémoglobine lui a valu le nom de “sang végétal“.
  • De la phycocyanine : proche des pigments biliaires humains, ce pigment bleu, qui protège l’algue de l’insolation,  est un puissant anti-inflammatoire et antioxydant.
  • Une grande concentration en acides gras essentiels : principaux constituants de nos membranes cellulaires, les graisses poly-insaturées représentent l’étanchéité de nos cellules, fortifient nos veines et nos artères, luttent contre l’hypertension, préviennent les accidents cardio-vasculaires et de nombreuses autres maladies.
  • Des polysaccharides : l’algue bleue en contient quelques unes, le plus souvent liées à d’autres composés pour former des macromolécules ainsi  que des glucides tels que le mannose,  rhamnose,  ribose, galactose, glucose, fucose, xylose,  arabinose qui jouent un rôle capital dans la fixation et l’élimination de nombreux agents contaminants comme les métaux lourds et les pesticides ainsi que dans la stimulation des macrophages.
  • Les vitamines A, C, E, F, J ainsi que celles du groupe B : B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12.
  • Des sels minéraux : calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium.
  • Des oligo-éléments : bore, chlore, chrome, cobalt, cuivre, étain, fer, fluor, germanium, iode, manganèse, molybdène, nickel, sélénium, silice, titane, vanadium, zinc.

Aucun adjuvant, ni cholestérol, ni sel.

AVEC PLUS DE 115 MICRO NUTRIMENTS L’ALGUE SAUVAGE APHANIZOMENON FLOS AQUAE REPRESENTE  L’ ALIMENT LE PLUS COMPLET DE LA PLANETE

POURQUOI EN CONSOMMER ?

3 facteurs font de cette algue un aliment des plus riches :

1)       Sa richesse en nutriments vitaux contenus dans 1 seul gramme.

2)       Sa connexion avec toutes les autres formes existantes de vies.

3)       La nourriture en tant que vibration : elle contient la vibration primordiale qui a démarré la vie sur notre planète.

 

afa-algue-bleu-vert-lac-klamath-

Algue AFA - Lac Klamath

 

BIENFAITS

  • Régule le métabolisme.
  • Stimule la digestion.
  • Entretient et nourrit les  articulations.
  • Améliore la qualité des phanères (peau, ongles, cheveux).
  • Protège le système  cardio-vasculaire.
  • Renforce les défenses  immunitaires.
  • Empêche la réplication des virus. Lutte contre les radicaux libres.
  • Protège de toutes les formes de pollutions.
  • Accroît la résistance aux phénomènes radiants
  • Combat l’inflammation.
  • Stimule la régénération cellulaire.
  • Soutient et accélère les processus d’auto guérison.
  • Améliore les performances intellectuelles l’activité mentale et la mémoire.
  • Favorise la concentration.
  • Diminue le stress  physique et émotionnel.
  • Augmente et améliore l’énergie à long terme.

 

EFFETS

  • Problèmes gastro-intestinaux.
  • Problèmes cardio-vasculaires, hypertension, hypotension,  arthrites.
  • Hypercholestérolémie, hépatites,  infections virales,  dysfonctionnement des glandes endocrines.
  • Rhumatismes, fibromyalgie, sclérose en plaques, myasthénie.
  • Colites, obésité.
  • Dépression, acouphènes, traumatismes crâniens, déficit d’attention,  enfants hyperactifs, troubles de la mémoire, fatigue chronique.
  • Diabète, hypoglycémie. Problèmes cutanés.
  • Asthme, allergies, rhume, grippe.
  • Empoisonnement aux métaux lourds, pollutions électromagnétiques, Alzheimer, Parkinson, stress, vieillissement et dégénérescence cellulaire, mauvaise immunité, épilepsie.
  • Dégénérescence maculaire de la rétine,  cataracte, pression  intra-occulaire, glaucome.
  • Cancer, sida, récupération de l’organisme et accélération de la guérison en cas de traitement médicamenteux (trithérapie, chimiothérapie, antibiothérapie, anxiolytiques…).

 

 

ALOE VERA

 

COMPOSITION DE LA FEUILLE FRAICHE D’ALOE VERA

 

  • Dérivés anthracéniques (spécifique de la sève)
  • Mono et polysaccharides : cellulose, glucose, mannose, aldonentose  etc.
  • Acides aminés : acide glutanique, acide aspartique, alanine, arginine, cystine, glycine ou glycocolle, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, thréonine, tyrosine et valine. Il est important de noter que cette liste comprend 7 des 8 acides aminés indispensables à la vie que l’organisme ne peut pas synthétiser et qu’il faut donc trouver journellement dans l’alimentation.
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, chlore, cuivre, chrome, fer, lithium, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc, pour ne citer que les principaux.
  • Vitamines : A, B1, B2, B3, B6, B9, B12, C, E.
  • Enzymes ou diastases : amylase, catalase, cellulase, lipase, oxydase et phosphatases qui ont des rôles spécifiques de catalyseurs dans de nombreuses réactions chimiques organiques essentielles.
  • Autres constituants : aloésine, aloénine, acide cinnamique, acide chrysophanique, résistanol (dérivé alcoolique de l’acide cinnamique), lignine, saponines, choline, (dont l’action participe à la régulation du taux de cholestérol dans le sang, au bon fonctionnement du foie et aux processus de mémorisation), huiles volatiles, etc.

Vertus de l’Aloe véra

Il est désormais établi que l’Aloe véra possède de nombreuses propriétés fort utiles à la santé. Ne figure ici que celles qui sont parfaitement confirmées à ce jour.

Propriétés de la pulpe de l’Aloe véra

  1. Dermatologiques, du fait de ses actions : hémostatique, anesthésique, bactéricide, cicatrisante et anti-inflammatoire (liées à nombre de ses composants, agissant vraisemblablement en parfaite synergie) qui sont toutes fondamentales pour obtenir rapidement la guérison d’une grande part de la pathologie cutanée traumatique (blessures, brûlures, irritations, etc.) ou non  traumatique (les dermatoses en général).
  2. Nutritionnelles : dans le cadre de la complémentation alimentaire, la pulpe de l’Aloe véra apporte un appoint en éléments vitaux (acides aminés, minéraux et oligo-éléments, vitamines, etc) quantitativement peu important mais qualitativement d’une très grande richesse. Cette richesse qualitative débouche sur une bonne rééquilibration organique et augmente la résistance du terrain biologique, lui permettant ainsi de mieux résister aux agressions de toutes sortes (microbiennes, stress, etc.) dont il est en permanence l’objet.
  3. Cosmétologiques du fait de ses extraordinaires actions cutanées : rééquilibration du pH cutané, desquamation des cellules mortes de l’épiderme, hydratation et nourrissement de la peau en profondeur, stimulation de la multiplication cellulaire des fibroblastes du derme, qui font de la pulpe de l’Aloe véra un véritable « régénérant » cutané. Actions auxquelles s’ajoutent encore ses propriétés : astringentes, adoucissantes et protectrices, qui en font l’un des plus remarquables produits naturels de beauté que l’on puisse trouver.
  4. Digestives : notamment une bien meilleure digestion des aliments (grâce aux nombreuses enzymes qu’elle contient) avec diminution des putréfactions intestinales ainsi qu’une légère action apéritive et une action tonifiante sur les intestins susceptible de régulariser un transit intestinal ralenti, mais sans action laxative proprement dite.
  5. D’autres propriétés très importantes (anti-ulcéreuse gastrique, anti-diabètique, etc.) sont en cours d’études et en voie d’être reconnues.

Les applications de l’Aloe véra

Indications de la pulpe d’Aloe véra

  1. Indications générales (par voie buccale)
    • Etats de fatigue
    • Etats carentiels
    • Terrains déficients
  2. Indications particulières par voie buccale ou locale
    • Sphère cardio-vasculaire (par voie buccale) : hypercholestérolémie et artériosclérose avec ses conséquences cardio-cérébrales.
    • Sphère digestive (par voie buccale) : ballonnements et flatulences, mauvaise haleine d’origine digestive, irritation colique, constipation fonctionnelle.
    • Sphère ostéo-ligamentaire (par voie locale externe) : foulures, entorses, tendinites (en association, le plus souvent avec l’application de glace ou d’aimants).
    • Sphère dermatologique (par voie locale externe) qui constitue le champ d’action priviligié de la pulpe d’Aloe véra :
      • brûlures à tous les degrés (dont les coups de soleil qui sont des brûlures au 1er dégré) et quelles qu’en soient les causes : feu, liquides bouillants, électricité, rayons X, etc.
      • engelures, gerçures et crevasses.
      • ampoules, rougeurs (érythèmes) et irritations cutanées en général, notamment l’érythème fessier du nourrisson.
      • écorchures, coupures et blessures dans leur ensemble ainsi que les contusions (bien nettoyer la plaie avant l’application).
      • ulcères variqueux et ulcérations en général, ainsi que toutes les cicatrisations lentes et difficiles.
      • vergétures (préventivement et curativement)
      • piqûres d’insectes et prurits de localisation diverses (y compris le prurit anal et le prurit vulvaire chez la femme).
      • psoriasis, lupus érythémateux et certaines formes d’eczéma.
      • herpès buccal et génital.
      • séborrhée du cuir chevelu, états pelliculaires et chute anormale des cheveux.
      • vieillissement prématuré de la peau (préventivement et curativement).
    • Sphère ophtalmologique (par voie locale externe) : fatique oculaire, orgelet, conjonctivite, cataracte.
    • Sphère stomatologique (par voie locale interne) :
      • inflammation des gencives (gingivites), de la langue (glossites) et de la muqueuse buccale (stomatites).
      • suites opératoires d’extraction dentaire ou parodontales et hygiène bucco-dentaire habituelle.
    • Sphère endocrinienne (par voie buccale) : suite à une expérimentation sur 5000 patients ayant duré 5 ans, la pulpe fraîche de l’Aloé véra incorporée à l’alimentation semble apporter une nette amélioration du diabète gras. Cette importante étude demande toutefois à être confirmée par d’autres travaux.

Tout le monde peut-il utiliser l’Aloe véra ?

L’utilisation de la pulpe fraîche ou de produits en contenant sous forme stabilisée : à la lumière des travaux scientifiques publiés ces vingt dernières années, et des innombrables témoignages, dignes de foi d’utilisateurs des quatre coins du monde accumulés jusqu’à aujourd’hui, il apparaît que la pulpe de la feuille d’Aloe véra :

    • est dénuée de toute toxicité et d’une totale innocuité
    • n’a aucune incompatibilité avec d’autres thérapeutiques
    • ne présente aucune contre-indication
    • ne provoque aucun effet secondaire dans le cadre des modalités d’utilisation recommandées.

Elle peut donc être utilisée à tout âge et en toutes circonstances sans la moindre arrière-pensée quelle que soit sa forme de présentation.

 

5 Commentaires

  1. Je suis intéressé par le se2 et dermastem. Je vis en Suisse et Thailande

Laisser un commentaire

Champs Requis *.

*